We Club en mode pneu lisse dans le morvan – 2017

Mieux vaut tard que jamais mais très pris par mon premier we avec mon fourgon que j’ai pas eu le temps de faire un cr de notre we de la semaine dernière.
Donc début d’année le choix pour la sortie club n’était pas évidente, on ne savait pas trop où aller. Étant donné qu’on s’était programmé le brevet picardo normand fin avril pk ne pas profité du super entraînements de ce brm pour faire un we club en vélo de route?? Tous le monde a l’air ok et ca permettra de rouler avec ceux qui ne font jamais de VTT. Bon on va où?? Tous le monde connaît le Morvan a VTT, et comme en VTT c’ est l’extase a chaque fois et si on essayait sur la route ? Banco mais j’impose de faire le haut folin et le mont beuvray. C’est parti, on choisit la date, le gîte. On s’organise pour les courses, les parcours, les repartitions dans les voitures et c’est partis
le vendredi arrive, comme certains ne peuvent libre de leur boutot qu’a 13h, une fine equpe de 4 personnes Dodinho, fred un routard du club et moi meme partons des le matin apres avoir fait les courses et chargés le maximum de velo sur la remorque.
Petit arret resto sur la route (bizarre on y mange à chaque fois qu’on vient ds le morvan :) )
On arrive enfin au gite apres avoir été arrosé de pluie, la surprise, les vêtements qui étaient soient disant dans un sac étanche sur la remorque sont trempés pour le petit nouveau du groupe, super bizutage  :lol:
visite du gite par la proprio qui nous indique qu’elle essaye de chasser un blaireau qui passe dans le jardin. On lui dit d’arreter de le chasser, car de tout façon il y a cinqs autres blaireaux qui arrivent en voiture  :lol: :lol: (ritchie, le marabout, fredo, filscut et ludo)
Proprio tres sympa et qui acceuille régulierement des vetetistes car la GTM passe devant chez elle. Puis elle a decouvert le morvan il y a quelques années en venant y faire du vtt et elle en est tombé amoureuse. On la comprend.
Dispatch des chambres, moi je choisis la cabane au fond du jardin avec son petit ruisseau(parait que je ronfle  :lol: au moins je ne serais pas dérangé par papy et sa prostate toute la nuit et les ronflements du président.
 
 
 
les potes arrivent, et c’est partis pour le premier apéro, puis le deuxième puis on reste soft, c’est qu’on a un grand parcours le lendemain.
Ce sera pâtes bolo préparé par le marabout.
Lendemain reveil tranquille dans ma cabane alors que le vieux a réveillé tout le monde dans le gite super tot.
je choppe la boulangere qui passe en camion et hop on peut preparer les sandwichs pour partir.
depart presque à l’heure convenue, il fait un peu frais mais c’est limite mieux pour les cotes car elles nous chauffent vite mais quel bonheur, quel pied, putain meme en vdm le morvan est magnifique, au bout de 25 -30km on monte au haut folin qui sera moins dans le brouillard que la derniere fois que je suis venu. la montée que l’on a faite pour y arriver est parfaite, en douceur. petites photos et ravito de rigueur puis on met les kway car ça va descendre à une belle vitesse
 
. des enchainements de virage, de degré pente différente. Bref le kiff, quant le plus gros est fait on enleve les kway et on est reparti. Vers 12h on s’arrete au soleil sur une petite place de village avec son troquet, café et bieres pour certains. La moitié du sandwich avalé, on repart, c’est maintenant on doit aller chercher le mont beuvray. 
 
Les beaux paysages et les magnifiques routes sans voiture sont un régal, quand on sait le nombre d’accident qu’il y a en ce moment. Ca y est on s’approche du beuvray, les pancartes pour l’acces au musée sont presente. On monte bien, jusque la tout va bien. on arrive au musée, plus de flotte pour moi et fred, et rien d’ouvert. Un passant nous propose de l’eau et le cousin en vrai chameau qu’il est me donne la moitié de sa gourde qui est encore pleine. et la du musée jusqu’en haut du beuvray, ça fait mal, obligé d’y aller en danseuse, certains marchent et même tombe à l’arret faute de declipsage rapide je tairais le nom par respect familial  :lol:
Mais quelles pentes, c’est pas long mais ça fait mal surtout au bout de 90 bornes. Ouf tout le monde est arrivé en haut même si le président à 2 metres de la fin de la pente se tape une belle crampe, en même temps quel courage avec ses tuyaux de radiateur sur roue.
Quelle vue de de dingue de la haut, une petite averse s’invite mais comme on mange sous les arbres, ça passe nickel. On fait de belles photos sans montebourg ni vercingetorix et on repart dans la vallée en ayant bien usé les freins avant. 
 
 
 
 
Enfin un peu de ligne droite, avec tout ce qu’on a monté, c’est pas trop tot. Ah enfin 3 km à droite pour cussy en morvan, sur de la belle route, heu bah non à gauche, pour une derniere grimpette au bout de 120km et 2400 de d+. un petit vieux chez lui nous voyant souffrir  nous dis qu’apres virage c’est encore pire, oh le batard, on etait mal mais ça nous met encore plus mal, et c’est qu’il a raison en plus. c’est encore plus dur
mais après c’est descente jusqu’à la maison, que du bonheur (Pascal les tos ont encore gagné l’étape)
 
Trop cool de pas laver les velos après cette premiere sortie, alors que d’hab, il y a un sacré boulot pour enlever la boue du morvan et la c’etait bien gras en foret.
du coup on est plus rapide à l’apéro
suivi d’un deuxième, cette fois ci le repas est confectionné par la proprio du gite, avec des aspergettes en entrée et une sauce de la mort qui tue, un boeuf bourguignon (qu’est ce que c’est bon le charolais) de l’epoisse et un gateau choco. On a les ventres bien tendu. la nuit va etre bonne, sauf pour papy qui passeras sa nuit au toilette  :lol:
 
Hop lendemain, reveil encore tranquille dans ma cabane au fond des bois, la sortie sera plus courte, mais toute aussi jolie, avec un beau chateau des le depart, idéal pour les photos,
 
 
 
 
 puis une descente magnifique en virage et pentu dans un petit village et la le seul d+ difficile est bien bien difficile, obligé de faire des zig zag dans la montée mais quel bonheur d’arriver la haut car on verra sur l’un des plus beaux paysages ou t’as envie de poser ta maison la.
 
 
 S’ensuit une belle descente vers le dernier village avant cussy ou on prendra un café pas bon accompagné d’une glace pour certains 
 
et c’est partis pour 4,5 km de montée au train mais qui en eliminera certains (la glace fait un effet de boost  :lol:). la team air france gagnera cette étape.
Plus qu’a tout ranger sous un super soleil et un pique nique de dingue avec fois gras, saumon, ….
 
 
Encore un we de dingue à la sauce baron. vivement le prochain aux passes portes.
 
le président est son sens de l’orientation legendaire
 
 
les photos du we
 
https://goo.gl/photos/gShmDgYAiehzhhbX6

 


Commentaire

We Club en mode pneu lisse dans le morvan – 2017 — Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *