6h Montevrain 2017

Bon ba v’là encore un truc de fait :cheers:
 
Départ pour moi à 7h30 de la maison histoire de pas arriver le dernier et pouvoir nous mettre en place tranquille avec un temps incertain et j’avoue que je suis pas bien motiver pour le coup :no:
 
Une fois sur le site y a déjà un peu de monde et chacun avec son siège sous le bras et le sac avec 50 tenues de rechanges sur les poignées du spad pour s’installer sous un barnum mis à disposition pour l’orga :1010:
 
Mes co-équipiers de ce 6h en relais arrive l’un derrière l’autre David et son collègue Christian ainsi que 2 intrus qui tape l’incruste dans notre logistique l’ami Garci et l’ami Flo des vtt Picard inscrit sur le 6h en solo :affraid:
 
L’ambiance est bonne et avec un fond d’air frais et humide qui annonce légèrement la couleur de la journée :pale:
 
 
avant de partir pour le tour de reconnaissance, un petit acte de camaraderie histoire d’être détendu
 
 
Puis cette fois on commence, avec une butte à escalader des le start et on enchaine les pif paf avec pétards légèrement dérapant et on file dans la pelouse encore en état à cette heure ci :siffle: en enchainen’y avec un virage à 90° et hop ca roule pour avec un peu de plaine :cheers:
 
Après on repasse dans un sous bois et la ca tortille sec avec un terrain un peu gras mais encore assez stable aussi pour le moment puis un coup de re plaine avec un vent de face un peu plus tard qui pique bien et de retour dans une zone de sous bois ou la déjà bien humide et qui risque vite de virer au cauchemar après plusieurs passage :stp:
 
Un petit pétard à forte inclinaison et hop de retour au bord d’un ruisseau et chemin bien étroit, passage sur un pond et le mec devant moi se vautre mais l’orga mettra un tapis pour la sécurité :cat:
 
Petit passage en dévers et la c’est moi qui vais au tapis :no: sans gravité et de retour au padoque pour le passage du relais! et voila la reco est faite et cela annonce un beau parcours de 2.8km mais avec beaucoup de vigilance pour pas faire d’erreur.
 
Je ne sais pas pourquoi mais je pense que c’est mon bizutage pour mon premier essai en chrono, on me désigne d’office pour le départ :shock: et la j’avoue moins sur de mon coup mais allez soyons fou
 
Départ à la mode 24h du mans avec une 60ene de coureur à 30m des vélos 3,2,1 sifflet et la c’est le bordel ca court comme des lapins le jour de l’ouverture de la chasse et je fais gaffe de pas me prendre une baffe…. je prend le spad et plutôt que de monter dessus je pousse sur 10/15 m pour m’écarter :D et ca paie car je suis à coté de Garci sur la troupe de devant :cheers: mais très vite ce départ à froid va me rappeler à l’ordre et les jambes répondent moyen donc je vais calmer le rythme et préfère me faire passer que d’exploser des le départ alors qu’il reste encore 6h.
 
Premier tour bouclé sans dégâts et hop je file le transpondeur à David qui enchaine :good: et je suis en vrac mais p’t… que j’aime pas le fractionné et dire que j’ai signé pour 6h :mortderire:
 
Les relais s’enchainent bien et me v’là dans mon 3ème tour et dans le raidar avant le retour pleine effort je passe et pchiiiiiiittttt :no: un rayon à pété et percé le fond de jante alors je décide pour pas perdre de temps de faire les 500m derniers avec le spad sur le dos mais avec la boue qui commence à être bien présente c’est un calvaire :( :no: mais je lâche rien et arrivé au relais David décolle et moi je suis cramé :( :no:
 
Je me met en mode bricolo direct pour virer le rayon et mettre la chambre à air et du coup pas de repos que du stress mais je m’en sors et pas trop de voil donc impec je vais pouvoir repartir d’ailleurs c’est déjà à moi et m…. j’ai même pas soufflé mais aller on repart à fond pour refaire le retard du tour d’avant et évidemment je paie dure ma course à pied mais ca va encore :D
 
Une pluie fine fera son apparition quelque temps histoire d’arroser le terrain qui n’en a pas besoin vue que ca commence à labourer sérieux
 
Mes co-équipiers en action
 
 
 
Dans mon 5eme tour mes petites femmes viendront m’encourager et ca me filera un second souffle et une paire d’ailes et je dépasserais au moins 3 candidats devant nous et claquerais je pense mon meilleurs tour et hop relais passé et la j’ai bien chaud mais content de moi :D
 
Le temps passe et les relais aussi :lol: et nous ravitaillons les copains sur le solo qui tire la langue mais lâche rien non plus car ils mènent la course donc petite encouragement à chaque fois :cheers:
 
Mon dernier tour sera un calvaire car plus rien ne tourne tellement le terrain est défoncer, le spad pèse 10kg de plus et dans chaque courbe ca glisse mais je bouclerais quand même dans un temps correct et filerais mon dernier relais car ils nous manquera 20s pour que je puisse repartir pour un tour d’honneur qui nous aurais fait gagné une paire de place mais pas grave j’ai mon compte, je suis bien pourri et content de l’avoir fait dans une bonne ambiance comme on aime :good:
 
Une fois finit rangement de camp de base avec une petite St Yorre pour se congratulé de notre effort et avant la remise des prix pour nos deux solos qui s’impose
 
 
et voila pour moi content d’avoir fait ma premier épreuve de ce type et je resigne l’année prochaine mais avec du :sunny:
 
Merci à mon équipe, on a assuré grave en prenant la 25ème place sur 56 équipes et vue certain vélos et équipes bah on a pas été ridicule et en plus on c’est bien marré :1010:

 

TRANSVOLCANIQUE 2017

LA TRANSVOLCANIQUE : 16 & 17 septembre 2017

https://www.transvolcanique.com/

L’idée de participer à cette fameuse épreuve de VTT nous a prise lors de la réunion club en janvier dernier. Seul Fabrice et moi décidons d’y aller, les autres membres du club n’étant pas dispo ou je dirais plutôt incertain de leur forme physique… (Petit slip quoi, mdr)
Pré-inscription (obligatoire car les places sont limité aux 1500 premiers inscrits) faite le 23/05 ; les frais de participation sont de 93€ ; ça comprend les 2 jours de rando avec ravitos et repas chaud du midi + hébergement en hôtel avec diner et petit dej. Et l’acheminement d’un bagage (10kg max) du départ àa l’hôtel pour l’aller et le retour.
J-1

aller-long

Comme c’est a 5h30 de route de la maison, nous partons la veille le vendredi pour dormir a l’hôtel à Riom qui se trouve à 7km de Blanzat le lieu du départ. Un petit resto pizza le soir et il pleut déjà… ça s’annonce mal pour notre we vtt.on tri nos vêtements pour le lendemain ne sachant trop comment s’habiller, chaud, froid, kway … Dodo extinction des feux vers 22h30 pour essayer d’être en forme.

J1
Réveil 6h30 hop hop petit dej, chargement des spads et bagages et direction Blanzat. Retrait des dossiers, et dépose de nos bagages, le mien pèse 12.5kg oups je me fais un peu engeuler, désolé.
Nous sommes dans les 1ers arrivés, et donc on se place en pole position derrière la ligne de départ.
Nous patientons et avons froid jusqu’à 9h00 ; qui sonne enfin le top départ groupé.
Ça pédale direct très très fort dans le village et nous essayons de resté dans le groupe de tête de peur d’être dans les bouchons derrière et pour ne pas trop gêner non plus. ca monte dès le 2eme kilomètre, et ça durera presque 15km non-stop. Dur dur moi qui suis du genre diesel, ce départ trop rapide et la bosse directe ne feront mal. Je me fais dépasser par plusieurs dizaines de vététistes et mon moral en prend un coup, j’ai une douleur dans le bas du dos qui m’empêche d’appuyer correctement sur les pédales. Et dans ma tête la suite du we ne s’annonce pas très bien.
Finalement un peu avant le 1er ravito je me sens mieux et je n’ai plus mal au dos, go go , et je commence a dépasser quelques vtt, et le moral est bon, les paysages et la traces y sont aussi pour beaucoup. Nous traversons beaucoup de foret et enchainons pas mal de singles, et tout ça sans une goutte de pluie. Sur les ravitos bien garnis, nous buvons du thé ou du café, avec d’excellents petits gâteaux au double chocolat, miam miam. (pas vrai fabrice) Allez ça repart et tout se passe bien jusqu’au repas du midi, ah une bonne pause avec un repas chaud, tagine de poulet avec semoule, fromage et dessert, et en boissons sur les tables de la volvic et …. Du vin rouge ! , un petit café et on repart, il reste encore… pas loin de 50km
Toutes les bosses se montent sur le vtt, a part 1 on nous devons porter les vtt pour franchir de très gros rochers
Un peu avant l’arrivée au mont dore, nous longeons une rivière et passons à côté d’une magnifique cascade

Nous continuons jusqu’au 93km sur la place du village du mont dore, nous sommes applaudis par pleins de gens dans les rues, et la fanfare nous fera même faire quelques pas de danse.
Bon ce n’est pas le tout mais notre hôtel n’est pas au mont dore mais a la bourboule, soit 6 ou 7km plus loin, heureusement profil descendant. Nous trouvons notre hôtel, 99km au compteur pour cette 1ere journée et 2400d+
Des bénévoles nous y attendent pour ranger les velos dans un box et nous récupérons nos bagages. Une bonne douche, et une bière bien mérité au bar avant d’aller diner. Ca fait du bien. Allez dodo a 21h30 et une bonne nuit de sommeil pour récupérer.

J 2

retour

Dur dur le réveil, les jambes sont un peu lourdes, et Fabrice et moi avons un peu mal au dos, mais on est motivé. Par contre …. Il pleut dehors et la température avoisine les 6°

Bon, on choisit direct le cuissard long (on va inaugurer la nouvelle collection hiver aae baron) ; grosses chaussettes, mais on ne prend pas les sur chaussures car pas très à l’aise avec ça sur une presque 1 journée de vtt. Un haut chaud, composé de 2 ou 3 couches et direct le kway.

Descente au petit dej. à 7h10 ; du bon pain de campagne avec du beurre et de la confiture de Myrtilles, miam, et puis allez une petite brioche pour finir, un bon jus d’orange et go
On troc notre valise contre notre vtt au local, et puis vers 8h15 on file vers le Mont Dore, hier ca descendait donc ce matin dans l’autre sens … vous avez compris. Le départ est libre mais on nous dot qu’a partir de 9h30 le débalisage commence (tout comme hier d’ailleurs, t’a pas intérêt a trainer ; lol)

Nous empruntons un circuit balisé spécialement pour tous ceux qui étaient logé à la Bourboule. Tracé fort sympa d’ailleurs qui longe la rivière « Dordogne » et ses affluents. Par chance la pluie tombe très finement, pas de grosse averse et nous progressons doucement vers le point de ralliement au Mont Dore. Avec 2 ou 3 belles patates histoire d’arriver bien chaud. Nous récupérons le parcours du retour au Mont Dore et plein d’autre vtt qui étaient logés sur place (les veinards) se joignent à nous. Et au détour d’un virage se dresse une belle et très longue bosse qui durera 4 ou 5km. J’ouvre la kway, la veste, les lunettes pleines de buées et j’appuie comme je peux sur les pédales car c’est pleins de gros cailloux rendus glissants avec la pluie. Il faut un minimum de vitesse pour ne pas rester bloqué, et plusieurs gars devant, cale, il faut donc les éviter pour ne pas poser pied a terre et ne plus pouvoir repartir. Ouf, Fabrice et moi arrivons presque en même temps en haut de cette 1ere belle bosse. Ensuite le parcours est profil descendant avec tout de même quelques bonnes grimpettes, nous traversons encore la foret et plein de jolies singles, puis un peu de montagne et de pâturages, coucou les vaches (en liberté) et les moutons. Que c’est beau, la pluie a cessée et le temps est assez clair et dégagé pour profiter un peu des paysages. Mais le terrain et bien humide, heureusement le sol est fait souvent de cailloux ou petits gravillons et donc bien roulant. Un ravito, puis 2 ; nous traversons quelques villages assez jolis mais sans apercevoir beaucoup d’habitant. Et puis arrive enfin le gymnase avec le repas du midi. On pose des vtt dans le parking surveillé, et on file prendre notre plateau, cette fois au menu c’est carotte râpée, pate « Crozet », perso je ne connaissais pas, c’est excellent avec du bœuf en sauce, hum un régal, avec le fameux st nectaire ou cantal et fruit en dessert. Toujours la boisson local « Volvic » un des sponsors et du vin rouge. Fabrice et moi n’en buvons pas, mais nos voisins de table en ont pris 2 ou 3 verres et nous ont dit que ça aidait à rouler contrairement au blanc qui casse les pattes … ?? !! Peut-être mais on n’a pas voulu tester, pour un p’tit café et c’est reparti, reste entre 40 et 45km…
Directe pour repartir une belle patate, ça fait mal après un bon repas chaud. Mais allé on est rodés maintenant ça passe, doucement en 22/34 ou 36 mais ça passe, à partir de ceux kilométrage on montera tout, mais en moulinant énormément, comme la plupart des autres participants d’ailleurs.

Les pâturages et la montagne, laissent progressivement place à la foret, les pins, des murets de pierres en mousse, et la température qui remonte un peu, au fur et à mesure que l’altitude diminue. Et la boue fait son apparition, les chemins en forets sont devenus très glissants, on dirait un tapis de mousse au chocolat, on surf ou glisse, mais on ne contrôle plus très bien la roue avant, méfiance et donc car le profil devient descendant, et c’est du contrôle, pour maintenir son vtt sur le single. Mais par chez nous on connait aussi ce genre de terrain, de la bonne boue mais d’Auvergne svp.

A environ 25 km de l’arrivée, mon compère Le marabout tente d’éviter une énorme flaque de boue en tentant de remonter au sec le long d’une ornière avec des racines, et la boum bada boum , il chute sur le côté et reste au sol, grande frayeur, son genou ou sa cheville a fait « crac » nous dit-il ; Je le relève avec l’aide d’un autre participant venu nous aider. Heureusement, après quelques minutes il semble pouvoir marcher en boitillant un peu, et remonte vite sur le vtt avant de se refroidir, le reste du parcours est quasi descendant jusqu’à l’arrivée, reste 1 ou 2 bosses, et c’est tant mieux car cela sera plus facile. Et arrive enfin la fameuse descente de 7 ou 8 km dont on nous a parlé, bien pentue, bien technique et pleine de cailloux, rochers, et racine, avec beaucoup de single, j’ouvre les amortos à fond et c’est parti. Un vrai régal.
L’arrivée dans la ville de Blanzat se fera encore une fois sous les applaudissements des spectateurs et habitants du village ; ça te fais chaud au cœur et t’oblige à sourire de toutes tes dents, on a l’air de quoi avec nos tronches pleine de boue mdr. Il est 15h30 quand nous posons nos spads au parking surveillé et allons-nous ravitailler et boire la bière offerte.
il y a aussi quelques stands et commerçants ; dont un stand de fromages ou j’achète quelques kilos ; et Fabrice me dit, « eh ça va puer dans la voiture », sympa le gars me met tout se bons fromage emballé dans un sac, et ensuite dans un carton scotché, impec, merci. J’achète aussi une photo souvenir prise par les photographes pro sur les parcours.

Voilà ça c’est fait, je ne sais pas si j’aurai l’occasion ou la motivation pour la refaire, mais je conseille à tous les amateurs de raid de la faire une fois. Une super organisation, des parcours extras, je conseille quand même un vtt tout suspendu car ça tabasse pas mal et pour 7 à 8 heures de selle il vaut mieux avoir un peu de confort.

désolé pour le peu de photos mais je ne suis pas un grand photographe, et pas facile de sortir l’appareil en roulant ni de s’arrêter.

Pass’Portes 2017

Bon avant que je ne me rappel plus de rien, le petit récits de l’aventure Pass’Portes 2017 des Baron’s Boys :D
 
En début 2017 à notre réunion club ou nous devions être dans un état non réglementaire, nous décidons de nous inscrire à cette édition pour nous tester dans une discipline que l’on pratique peu :suspect:
 
Inscription faite en février et impressionnant à la vitesse ou les places partent mais c’est bon on a les notre :cheers:  
 
Vendredi 23 juin le grand jour :bounce: :bounce: et nous sommes surexcité à l’idée de relever ce défit club :banane:
 ( la preuve en image)
 
 
On se regroupe pratiquement à l’heure et on charge le matos proprement pour faire la route vers Morzine notre station de départ :petar:
 
Arrivée dans la vallée, on se fait une petite pause prise de calories et sous un :sunny: de plomb en terrasse d’une tiote auberge bien sympa on s’inquiète quand même avec cette chaleur étouffante
 
 
Une fois arrivée dans notre location fort sympathique on décharge et on profite de la vue sur le balcon devant une boisson énergétique :D
 
 
Une fois installé, direction le salon aux Gets pour profiter de l’ambiance survolté de cette manifestions qui déchire grave avec du matos de DH dans tous les sens et avec des DJ qui mettent l’ambiance :bom:
 
 
 
 
Aller quelques belles images de super engins
 
 
 
 
 
 
La chaleur ne descend pas nous décidons de nous installer en terrasse pour regarder les rideurs du vendredi à l’action
 
 
tout en sirotant une boisson à base de vitamine spécial préparation sportive :champagne:
 
 
La soirée approchant nous profitons de notre terrasse et on met nos portu guai en cuisine avec les risques que cela comprend
 
 
et hop à table pour charger les batteries avec une bonne ration de pasto carbo menu traditionnel du club avant l’effort
 
 
Avant le repos des guerriers, nous décidons d’aller manger une glace dans le centre de la station et faire une balade pour se dégourdir les jambons après l’effort :drunken: de la soirée
 
La station est bien illuminée et une ambiance cool de fin de journée est agréable pour savourer la glace
 
 
Bon il est temps d’aller dans les bras de Morphée ou chacun y plonge à sa manière, certain en faisant résonner leurs cordes vocales tel un grondement de tonnerre permanant et d’autre profite de la technologie pour fesse bouquer avant de fermer les paupières.
 
A 6h30 cocorikoooooo :sleep: et oui c’est le grand jour pour affronter la montage avec nos machines :cheers: donc petit deje oblige on récupère le rie deur pack avec en cadeau un sac sympa au couleur de la manifestation :good:
 
On admire ce qui nous attend au ravito car c’est aussi une des spécificités de cette évènement, la qualité des ravitos :bave: :bave: :bave:
 
En exemple celui de Morzine
 
 
Nous commençons par prendre le téléphérique ou le zincou n’est pas rassuré car il a oublié que cela bougeais en montant :mortderire:
 
Arrivée en haut c’est top ciel bleu et :sunny:
 
 
 
Bon il est temps de se lancer et la c’est de la bombe une alternance de singles avec pierre et racines et ca continu avec des pif paf, du virolo a gogo et le D- défile sans que l’on s’en rende compte car avec des inclinaisons entre 5 à 15% en permanence les freins chauffes :affraid: :affraid:
 
On arrive en bas des Gets pour commencer et l’ambiance est toujours au top à croire que le village n’a pas dormi
 
On essai de pas se laisser piégé par les bonnes choses à volontés misent à disposition  et on cette fois ca sera le télésiège
 
 
 
Et ca redescend par une autre boucle encore sur les Gets mais avec des chemins un peu plus exigeant et surtout un pétard :affraid: ou les Baronnais s’illustrerons car nous on est des warriors et tous les enduristes :shock: qui poussent leurs tout moue nous encourage dans l’ascension car on lâche rien chez nous :tongue:
 
 
Nous reprenons encore un télésiège et cette fois direction Chatel en passant par le Croiset en Suisse et dans l’ascension le ciel se couvre un peu ce qui permet d’abaisser un peu la température et c’est pas un mal mais ca ne sera pas pour longtemps car en arrivant en haut le ciel et le paysage son tellement magnifique que l’on flânerait bien avec les papillons :clown:
 
 
 
Le haut est top un boulevard qui est une piste rouge l’hivers et qui nous amène dans le vif du sujet car la le terrain change de plus en plus et devient beaucoup plus exigent :affraid: :affraid:
 
Les difficultés s’enchainent avec du pont en rondin ou il manque toujours le dernier histoire de te rappeler à l’ordre pour pas aller à la faute.
 
Et dans un single ou ca envoi du lourd juste devant Popiet un mec se loupe et va au tapis si violement qu’il aura le souffle coupé et sera complètement assommé :affraid: :stp: alors on s’assurera qu’il reprenne bien ses esprits et nous le quitterons ou presque car pour moi l’aventure va prendre une autre tournure :( :( :no: :no:
 
Nous descendons dans le single vers Champerie qui est complètement défoncer et juste sur la fin je ne sais pas vraiment comment mais je pers la trajectoire et passe par dessus le guidon sans comprendre pourquoi :velotombe: et je m’écrase sur le sol défoncé sur l’épaule gauche :no: :no:
 
Les copains accours pour s’assurer que je n’ai rien alors que moi je me relève direct et ramasse mon vélo mais je comprend de suite que mon épaule va avoir une trace de cette chute :bobo2:  
 
Résultat rien de casser pour le moment a par mon support GPS et comme je suis un peu sonner, je préfère assurer et je descend par une petite route plus calme que les chemins pour rejoindre les copains au ravito de Champerie.
 
La on reprend des forces mais mon épaule me fait mal et j’ai des difficultés à remettre le sac sur le dos mais je ne veux pas lâcher les copains dans cette aventure alors je sers les dents et on reprend un télécabine pour remonter vers Chatel
 
Arrivée en haut, on remonte sur les montures et la douleur est supportable pour moi alors on profite de la descente mais je sens un soucis avec le frein arrière et après 5 min de descente la manette ne fonctionne plus :no: :no:
 
J’ai une fuite mais je sais pas ou et conclusion plus de frein arrière donc la plus le choix je dois abandonner les copains et rentrer :no: :no: :no:
 
La le morale est dans les chaussettes alors que je remonte la montage à pied sous un :sunny: abrutissant :stp:
 
Arrivée en haut je demande au monsieur du télésiège comment puis je rentrer et la c’est le drame pas de plan B possible à par prendre un peu de remonter mécanique à l’envers ce qu’il me propose de faire dans un premier temps
 
En bas un autre monsieur me dit descend à droit vers l’Indaret un autre ravito qui est blindé d’enduristes affamés avec de la zic à bloque et la je suis encore plus dégouté de ma mésaventure
 
Je demande à nouveau mon chemin et personne me trouve de solution alors je finirais par me résigner et prendre le chemin le moins risqué a défaut du plus court soit la route :stp: :stp: :stp: :stp:
 
La je suis dans le col de la Joue et j’ai 15 km à descendre sur le frein avant :oops2: mais ca se fera tranquillement et après pour remonter sur Morzine pas de soucis car c’est 4 km d’ascension résultat j’arrive quand même bien attaqué avec une épaule en vrac et la tristesse d’un échec.
 
Le temps de me changer le portable sonne les copains arrivent à la fin de l’aventure finalement pas si longtemps après moi et me convie à les rejoindre boire sur la ligne d’arrivée la récompense finale :good: :good:
 
 
Après je filerais passer une radio et le médecin m’annoncera un déchirure acromio articulaire soit 10 jours de repos forcé et une reprise doucement du sport en fonction des sensations :(
 
:bravo: aux copains pour avoir été finisher de cette belle épreuve et on remet ca quand vous voulez mais cette fois je louerais un vélo car nos spads sont quand même un peu court pour profiter pleinement du terrain
 
Et au délà de l’épreuve ce fut encore du grand Mendes avec un week-end entre potes comme on les aime :merci:

We Club en mode pneu lisse dans le morvan – 2017

Mieux vaut tard que jamais mais très pris par mon premier we avec mon fourgon que j’ai pas eu le temps de faire un cr de notre we de la semaine dernière.
Donc début d’année le choix pour la sortie club n’était pas évidente, on ne savait pas trop où aller. Étant donné qu’on s’était programmé le brevet picardo normand fin avril pk ne pas profité du super entraînements de ce brm pour faire un we club en vélo de route?? Tous le monde a l’air ok et ca permettra de rouler avec ceux qui ne font jamais de VTT. Bon on va où?? Tous le monde connaît le Morvan a VTT, et comme en VTT c’ est l’extase a chaque fois et si on essayait sur la route ? Banco mais j’impose de faire le haut folin et le mont beuvray. C’est parti, on choisit la date, le gîte. On s’organise pour les courses, les parcours, les repartitions dans les voitures et c’est partis
le vendredi arrive, comme certains ne peuvent libre de leur boutot qu’a 13h, une fine equpe de 4 personnes Dodinho, fred un routard du club et moi meme partons des le matin apres avoir fait les courses et chargés le maximum de velo sur la remorque.
Petit arret resto sur la route (bizarre on y mange à chaque fois qu’on vient ds le morvan :) )
On arrive enfin au gite apres avoir été arrosé de pluie, la surprise, les vêtements qui étaient soient disant dans un sac étanche sur la remorque sont trempés pour le petit nouveau du groupe, super bizutage  :lol:
visite du gite par la proprio qui nous indique qu’elle essaye de chasser un blaireau qui passe dans le jardin. On lui dit d’arreter de le chasser, car de tout façon il y a cinqs autres blaireaux qui arrivent en voiture  :lol: :lol: (ritchie, le marabout, fredo, filscut et ludo)
Proprio tres sympa et qui acceuille régulierement des vetetistes car la GTM passe devant chez elle. Puis elle a decouvert le morvan il y a quelques années en venant y faire du vtt et elle en est tombé amoureuse. On la comprend.
Dispatch des chambres, moi je choisis la cabane au fond du jardin avec son petit ruisseau(parait que je ronfle  :lol: au moins je ne serais pas dérangé par papy et sa prostate toute la nuit et les ronflements du président.
 
 
 
les potes arrivent, et c’est partis pour le premier apéro, puis le deuxième puis on reste soft, c’est qu’on a un grand parcours le lendemain.
Ce sera pâtes bolo préparé par le marabout.
Lendemain reveil tranquille dans ma cabane alors que le vieux a réveillé tout le monde dans le gite super tot.
je choppe la boulangere qui passe en camion et hop on peut preparer les sandwichs pour partir.
depart presque à l’heure convenue, il fait un peu frais mais c’est limite mieux pour les cotes car elles nous chauffent vite mais quel bonheur, quel pied, putain meme en vdm le morvan est magnifique, au bout de 25 -30km on monte au haut folin qui sera moins dans le brouillard que la derniere fois que je suis venu. la montée que l’on a faite pour y arriver est parfaite, en douceur. petites photos et ravito de rigueur puis on met les kway car ça va descendre à une belle vitesse
 
. des enchainements de virage, de degré pente différente. Bref le kiff, quant le plus gros est fait on enleve les kway et on est reparti. Vers 12h on s’arrete au soleil sur une petite place de village avec son troquet, café et bieres pour certains. La moitié du sandwich avalé, on repart, c’est maintenant on doit aller chercher le mont beuvray. 
 
Les beaux paysages et les magnifiques routes sans voiture sont un régal, quand on sait le nombre d’accident qu’il y a en ce moment. Ca y est on s’approche du beuvray, les pancartes pour l’acces au musée sont presente. On monte bien, jusque la tout va bien. on arrive au musée, plus de flotte pour moi et fred, et rien d’ouvert. Un passant nous propose de l’eau et le cousin en vrai chameau qu’il est me donne la moitié de sa gourde qui est encore pleine. et la du musée jusqu’en haut du beuvray, ça fait mal, obligé d’y aller en danseuse, certains marchent et même tombe à l’arret faute de declipsage rapide je tairais le nom par respect familial  :lol:
Mais quelles pentes, c’est pas long mais ça fait mal surtout au bout de 90 bornes. Ouf tout le monde est arrivé en haut même si le président à 2 metres de la fin de la pente se tape une belle crampe, en même temps quel courage avec ses tuyaux de radiateur sur roue.
Quelle vue de de dingue de la haut, une petite averse s’invite mais comme on mange sous les arbres, ça passe nickel. On fait de belles photos sans montebourg ni vercingetorix et on repart dans la vallée en ayant bien usé les freins avant. 
 
 
 
 
Enfin un peu de ligne droite, avec tout ce qu’on a monté, c’est pas trop tot. Ah enfin 3 km à droite pour cussy en morvan, sur de la belle route, heu bah non à gauche, pour une derniere grimpette au bout de 120km et 2400 de d+. un petit vieux chez lui nous voyant souffrir  nous dis qu’apres virage c’est encore pire, oh le batard, on etait mal mais ça nous met encore plus mal, et c’est qu’il a raison en plus. c’est encore plus dur
mais après c’est descente jusqu’à la maison, que du bonheur (Pascal les tos ont encore gagné l’étape)
 
Trop cool de pas laver les velos après cette premiere sortie, alors que d’hab, il y a un sacré boulot pour enlever la boue du morvan et la c’etait bien gras en foret.
du coup on est plus rapide à l’apéro
suivi d’un deuxième, cette fois ci le repas est confectionné par la proprio du gite, avec des aspergettes en entrée et une sauce de la mort qui tue, un boeuf bourguignon (qu’est ce que c’est bon le charolais) de l’epoisse et un gateau choco. On a les ventres bien tendu. la nuit va etre bonne, sauf pour papy qui passeras sa nuit au toilette  :lol:
 
Hop lendemain, reveil encore tranquille dans ma cabane au fond des bois, la sortie sera plus courte, mais toute aussi jolie, avec un beau chateau des le depart, idéal pour les photos,
 
 
 
 
 puis une descente magnifique en virage et pentu dans un petit village et la le seul d+ difficile est bien bien difficile, obligé de faire des zig zag dans la montée mais quel bonheur d’arriver la haut car on verra sur l’un des plus beaux paysages ou t’as envie de poser ta maison la.
 
 
 S’ensuit une belle descente vers le dernier village avant cussy ou on prendra un café pas bon accompagné d’une glace pour certains 
 
et c’est partis pour 4,5 km de montée au train mais qui en eliminera certains (la glace fait un effet de boost  :lol:). la team air france gagnera cette étape.
Plus qu’a tout ranger sous un super soleil et un pique nique de dingue avec fois gras, saumon, ….
 
 
Encore un we de dingue à la sauce baron. vivement le prochain aux passes portes.
 
le président est son sens de l’orientation legendaire
 
 
les photos du we
 
https://goo.gl/photos/gShmDgYAiehzhhbX6

 

BRM 350 Le Mouy

Encore un défi entre potes relevé avec une décision intelligente il y a quelques mois en arrière de faire un BRM 350 :shock:, on devait encore être frais cette fois la :drunken:
 
Les participants :  David, Richard, Luis, Fabrice, Yann, Philippe, Pascal, Ludo, Fredo et moi
Nous sommes le jour J après une préparation physique à la hauteur de nos habitudes :clown: , lever pour moi à 4h30 pour regroupement à 5h20 ou presque quand on est tous à l’heure et la bonne  :mortderire: et en route pour le VC Le Mouy organisateur de l’épreuve :merci: avec un sans faute :bravo: :1010: :1010:
 
Nous voila sur place à 6h30 et on est pratiquement prêt à 7h00 pour s’envoler vers le Tréport :no:
 
La petite photo du groupe de vedette
 
Et c’est parti dans la joie et la bonne humeur que l’on nous connais avec chambrage en règle et bonne rigolade entre pote :mortderire: :good:
 
Le premier kilomètres passent vite et sans encombre et premier pointage dans un café qui sera débordé sur l’aile gauche vue le nombre de cyclistes qui veulent un tampon et un café :francais: mais le tavernier assura
 
Aller on continu et la on va commencer à avoir du dossier avec une crevaison et l’unique de notre copain David mais prévu car son pneu était déjà attaqué donc fragile et paf normal :siffle:
 
 
Rien de méchant et l’occasion de prendre un second souffle avant la pause de midi et le compteur qui monte gentiment :bounce:
 
Arrivé au 2ème pointage ca sera à la boulangère de devenir folle avec encore une bonne dose de cycliste venu dévaliser la production de sandwich :bave:
 
 
La suite sera pour certain un peu plus douloureux avec la venu de crampes et coup de mou mais l’équipe se répartira la tache de protéger son prochain ou presque :oops2:
 
Nous ferons donc une pose dans un cimetière comme beaucoup pratiquant de notre sport car c’est un point stratégique dans les longs parcours car pratique pour remplir les gourdes en eau :D
 
Notre président nous demandera de faire moins de bruit pour laisser se reposer les locataires des lieux :mortderire:
 
Pour moi dans les kilomètre 170, mon GPS se coupera faute de batterie :( et moi avec car les jambes ne tournent plus :( enfin le second souffle reviendra vite et hop hop je suis l’équipe de choc avec le 3ème pointage ou perso je ferais honneur à notre réputation avec un bon rafraichissement
 
On s’approche sérieusement de la côte enfin avec la vue sur la mer :cheers: et le vent qui va avec mais trop content de notre réussite de l’allée que ca roule bien
 
On profite un peu de paysage 8)
 
 
 
La fine équipe avec la :banane:
 
 
Et pour nous congratuler de notre balade une pause rafraichissement avant le finish
 
 
Et voila l’aller est bouclé avec un résultat de 208 km avec une moyenne de 24.5 km/h et un D+ à 1800
 
Nous prenons quartier dans une auberge de jeunesse sans prétention mais qui suffira à nous reposer pour la nuit afin de recharger les batteries
 
 
avec une vue bucolique sympa
 
 
et un repas à base de patate et crudité afin de faire le plein d’énergie avec en dessert une bonne tarte normande :bave:
 
 
Evidement nous ferons une by-night histoire de visiter un peu le centre ville et les tavernes locales afin de finaliser notre prise de vitamines
 
La nuit sera réparatrice :sleep:  accompagner de berceuse à base de concours de ronflement :stp:
 
Le petit jour ce levant, nous avec direction petit dèje avec grande tartine beurre, miel ou confiture, café et jus d’orange afin de faire le plein final et c’est reparti pour le retour
 
 
Nous démarrons en peloton et donc tous bien protégé avec des prises de relais timide qui agaceront un léger notre Pascal qui m’embarquera avec Fredo dans une petite échappé afin de plomber le moral de nos sprinteurs :mortderire: et le vent qui se lève face à nous sans que le rythme diminue et rien lâcher pendant 40 km et la je me dis mais je vais exploser en plein vole :no:   :no:
 
Ouf pose pipi :cheers: je vais souffler un peu :cheers:
 
Les copains nous rejoindrons pour les mêmes besoins naturels et la commencera le bin’s de la journée :no: !!!!! déjà ca repart par petit groupe :( alors que j’ai fait demi-tour pour ramener nos deux copains qui souffrent un peu :no:
 
Après ca on finit par repartir à 6 et la je décroche  les copains sans faire attention et je tourne à droite au lieu de la gauche résultat je ferais l’élastique pour les rattraper dans la pleine car j’aperçois mes copains de fortune au loin :(
 
Evidement a force de prendre des relais et d’avoir fait des efforts je passe dans le black out :stp: et la même si les jambes tournent la tête dit :rouge: au moindre effort :no:
 
Bon les copains assurons ma protection le temps que je reprenne mon second souffle :merci:
 
Une fois le moral revenu nous affronterons plus de 80 km avec un vent de face avec des rafales :affraid: :affraid: qui nous ferons faire parfois du sur-place :no: la fin va être longue, très longue :(
 
Petite dédicace à notre copain Chtof
 
 
Et pour les 60 derniers ca sera montagne Russe en plaine soit une monotonie a achever le moral de certain chose que je comprend car pas passionnant surtout vent de face en groupe de deux pas facile de se protéger :(
 
Pour finir une sortie sans encombre jusque la je me permettrais un petit :velotombe: pas vraiment contrôler car ma roue avant touche celle de Fredo sur un petit coup de frein et bing au tas pépère et le genou droit bine écorché mais sans gravité.
Fallait bien ramener un souvenir :mortderire:
 
Arrivé à Mouy nous sommes content car avec ce vent de dingue on est un peu tous KO mais heureux d’avoir tenu le coup et relever un tel défi
 
 
 
Bilan du retour 136 km avec une moyenne de 21.5 et 1200D+ mais avec ce vent de fou content de nous
 
Et voila encore un de plus au compteur et merci à la bande pour cette expédition commune avec cette bonne humeur et la convivialité qui est notre force
 
:bravo::malades::tu cartonnes: :merci:
 

Sortie VTT dimanche 27/02/2017

Nous étions 15 ce we pour rouler ensemble dans notre magnifique foret d’Ermenonville. Cela faisait bien longtemps qu’on avait pas réunis autant de membre du club, Génial. Belle sortie dans la joie et la bonne humeur habituelle. une petite crevaison après 1km du départ, a cause d une belle epine, hop chambre a air neuve et 10mn apres ca repart.

voici quelques photos :

16939510 16996410 16999010 16865010 20170211

 

Bilan saison 2016 club vtt & cyclo

 

 Bilan de la saison 2016 de notre club V.T.T. et CYCLOTOURISME

 

we-club-2016 030 (Large)

Nous sommes 24 ; dont 2 femmes à pratiquer aussi bien le vtt que le cyclotourisme, autour de Baron mais aussi partout en France et même au-delà.

Nous avons accueilli cette année notre 1er VAE (Vélo à Assistance Electrique), en effet un de nos licenciés a voulu remplacer son fidèle vtt classique par un autre avec un petit moteur. Mais il faut toujours pédaler pour avancer et cela reste du sport.

Cette saison nous avons fait un BRM (Brevet de Randonneurs Mondiaux) 200km avec le club de Verberie.

Nous avons fait notre we club, en Belgique à Bouillon dans les Ardennes Belge ; sur les traces du raid VTT de Godefroy de Bouillon.

Le 1er we de mai nous avons organisé avec les randonneurs la 37éme édition de notre rando « A la recherche de Sylvie » ; 1005 participants ont essayé de la retrouver mais toujours sans succès, ce qui obligera le 7 mai prochain à organiser une nouvelle édition.

Baron / Londres : 480km seulement nous sépare  (+  la manche) … encore un défi qu’ont relevé 4 cyclos de Baron. Départ le 28 mai à 6h00 de baron, ce qui nous fera partir chacun de notre côté à 5h30. A 16h00 nous étions à Dieppe et le bateau nous a débarqués le lendemain à 4h00 sur les côtes Anglaises. Nous sommes arrivés quand Big Ben sonnait le five o’clock  17h00.londres2

londres

20160529_180824

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et puis cet été, pendant les vacances et bien nos vélos étaient aussi dans nos valises et nous ont donc accompagnés en Baie de Somme ; ou bien au Portugal ; dans le Vaucluse à l’assaut du géant de Provence ; et dans le Vercors selon la destination de chacun.

20160816

 

KODAK Digital Still Camera

 

 

 

 

 

 

Et puis en octobre, une « Bonne Action » pour la nature et plus particulièrement notre foret d’Ermenonville. Organisation d’une opération ramassage des déchets, en concertation avec l’ONF et le PNR Oise.

Notre communication dans la presse, les boites aux lettres et sur les réseaux sociaux, nous a amenée des bénévoles supplémentaires qui nous ont rejoint.

IMG_0016

Pas moins de 5 m3 de déchets seront ramassés par nous tous. (Pieds de parasols, bois peints, volets, enjoliveurs, canettes, pneus, seringues, bouteilles en verre et plastique, chaise auto, fauteuils en rotin, ferrailles en tout genre, bidons et emballages de pique-nique…)

Cependant nous pouvons constater plusieurs choses positives !

– plus on s’éloigne des axes de circulations, plus la forêt reste propre.

– les encouragements et remerciements des randonneurs que nous avons croisés, mais aussi de l’ONF et des gardes forestiers venus nous encourager et nous remercier.

  

A suivre en 2017 …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris By Night 2016

Suite à notre rendez vous annuel dans Paris pour admirer la capital
qui comme chaque année s’illumine pour les fêtes champagne champagne
Après une longue hésitation dans l’après-midi au vue du climat plus que le groupe se retrouve comme convenu pour prendre direction porte Dauphine afin de stationner tranquillement et hop hop on enfile les couvertures et sur couvertures pour démarrer notre périple!

Pour la mise en bouche le Trocadéro et la grande dame de France

On en profitera pour gouter une boisson énergétique portugaise qui réchauffe bien les boyaux et on enchaine avec la première descente d’escaliers ou comme d’hab les gens nous regarde d’un air intelligent Shocked Shocked

Puis direction la grande arche ou la on se fera presque virer car parait il les vélos doivent rester sur la route cela dérange le touriste No ou alors c’est nos tenues d’extra-terrestre congelé qui rappel une certaine mode chez des extrémistes courageux Suspect Suspect enfin je m’éloigne la oops2

M’en fiche je prendrais en flague un passant bizarre


et je ferais ma grimace avant de partir comme un gros voyous avec sa bande clown clown


Après les grands classiques s’enchaine dont la descente en speed entre les voitures des champs

Arrivée au bout forcément la grande roue


Et la on commence à tous avoir froid car la température est à peine positive mais cela n’atteindra pas notre moral et nous continuerons à faire le tour des curiosités parisiennes: la Madeleine, la Concorde, le Louvres, ….. a vous de mettre dans l’ordre mortderire


Il commence à faire faim quand même donc petit passage vers les Halls pour passer sous le nouveau dôme de verre qui recouvre la grand zone commerciale et on file vers notre restau habituel ou des notre arrivées devant le temps d’attacher les vélos à la grille que le patron nous reconnais banane et la porte s’ouvre good  

Le repas sera simple et efficace, bière et vin pour l’hydratation et soupe à l’oignon ou poisson avec Jarret d’agneau ou bœuf bourguignon avec une douceur en fin de repas type fruit ou mousse au chocolat.


En cour de repas je ferais une blague avec la recherche de ma clé de cadenas qui est perdu et que finalement je retrouverais par terre devant le restaurant oops2

Nous voila donc rempli de bonne chose et réchauffé un peu mais le froid nous rappel vite à l’ordre et nous déciderons de faire une fin de parcours plus courte afin de pas finir comme des esquimaux pale

N’empêche que  l’on se fera quand même les invalides et visite sur l’îles aux cignes avec encore des escaliers et la petite statut of liberty qui en surprend toujours un qui n’y crois pas mortderire

De retour aux voitures mes orteils sont tombés  clown mais toujours un grand plaisir cette dernière sortie de l’année entre potes

Merci à notre Luis national qui encore une fois nous à concocté un circuit top avec des découvertes de singles parisien clown notamment celui de derrière la tour Eiffel ou j’ai bien cru que l’on ne trouverait pas la sortie good

Merci à la troupe de l’AAE pour cette ambiance au top et bonne fin d’année à tous

Et bien évidement on remet cela en 2017 good banane

 

Ramassage des déchets le 09 oct. 2016 en Forêt d Ermenonville.

Bonjour à tous,

Voici un petit CR de cette initiative qui fut un franc succès ! Le mailing des Mountain Bikers Foundation a été lu et entendu. Ainsi que nos tracts et divers annonces dans la presse.

Le rendez vous était donné à 9h à la place de la pharmacie de Baron! 32 personnes ont répondu présentes
Parmi elles! De la famille, des amis, des marcheurs, des pongistes, des inconnus et des VTTistes! De 13 à 77 ans!

Impressionné par l engouement, des personnes sont venues du 93 ou bien de Senlis nous aider.
Après un petit bonjour à tous ces bénévoles, nous décidons de faire 5 groupes de 5 à 7 personnes.

  • 1 à l’ancien zoo de Jean Richard
  • 1 autour de l’etang du desert d’Ermenonville
  • 1 à la baraque de Chaalis
  • 1 autour du parking du bois d’Hyver

Et un dernier depuis Fontaine-Chaalis jusqu à la Maison Blanche

Distribution des gants et sacs poubelle prêtés par le Parc Naturel Régional de l’Oise. Merci à eux aussi.

Puis tout le monde s est mis au travail jusqu’à 12h pour le rendez vous à la benne de la Maison Blanche
Nous ne serons pas déçu. Pas moins de 5 m3 de déchets seront ramassés par nous tous.
( pieds de parasols, bois peints, volets, enjoliveurs, canettes, pneus, seringues, bouteilles en verre et plastique, chaise auto, fauteuils en rotin, ferrailles en tout genre, bidons et emballages de pique nique…)

Cependant nous pouvons constater plusieurs choses positives!
– plus on s eloigne des axes de circulations, plus la forêt reste propre.
– les encouragements et remerciements des randonneurs que nous avons croisés, mais aussi de l’ONF et des gardes forestiers venus nous encourager et nous remercier pour cette BA.
– l état d esprit qui régnait et le soleil radieux!

Points négatif, 5m3 ça reste beaucoup trop
Pour finir, un pot de l amitié fut offert aux participants avec pour ambition de refaire une matinée comme celle-ci l’année prochaine.Groupe le matin IMG_0023 IMG_0019 IMG_0013 IMG_0008 IMG_0010flyer_mbf

OPERATION RAMASSAGE DES DECHETS EN FORET D’ERMENONVILLE

Amicale des Anciens Elèves de Baron

et Amis de l’Ecole Publique

 

OPERATION RAMASSAGE DES DECHETS EN FORET D’ERMENONVILLE

 

 La section VTT & Cyclotourisme de l’association AAE BARON organise une opération « Ramassage des déchets en forêt d’Ermenonville ». 

Nous constatons hélas de plus en plus de dépôts sauvages d’ordures, de gravats, matériaux de chantier et même des appareils électroménagers ! 

 

Nos Objectifs : 

1 – Responsabiliser chacun sur le respect de la nature.

2 – Sensibiliser les vététistes ; les marcheurs ; les promeneurs à devenir « acteurs » des sentiers, et pas simplement « consommateurs ».

3 – En renforçant nos liens entre les propriétaires privés des terrains et en les remerciant par un geste eco-citoyen.

4 – Préserver la faune et la flore pour profiter le plus longtemps possible de ces lieux de détente.

 

Nous sommes tous concernés et vous donnons

Rendez-vous le dimanche 9 octobre à 9h00

Place de la République, 60300 Baron

retour vers 12H30

* Possibilité de venir avec votre panier pique-nique ; un local est à notre disposition.

 

Plus nous serons nombreux, plus notre action sera efficace, Appel est fait à tous les volontaires pour cette journée d’action.

http://mbf-france.fr/mbf-in-action/les-brigades-vertes/prochains-rv/