Accueil

Bienvenue sur le site de l’AAE Baron
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés sur le site.
Si vous voulez être avertis lorsqu’un nouvel article est publié, faites la demande ICI

Toutes les informations sur la rando « A la recherche de Sylvie 2018 »

 

Sylvie 2018 – Les Photos 😉

Après un Long téléchargement ci dessous les différents liens pour les photos au Ravito de la baraque Chaalis

Le ravito avec Sylvie
A plusieurs
Les Cyclos
Sur le Vélo 1/2
Sur le Vélo 2/2

Sortie du 18 03 2018

 

Après une soirée bien arrosé et malgré une petite blessure a la cuisse lié à mon autre activité sportive inavouable, j’avais décidé de sortir pour notamment tester ma fourche qui revenait de révision car 2 we sans velo pour cause de ski cela me manquait. Tiens le thème du ski on etait en plein de dedans en me réveillant le matin, je n’avais pas calculé (dédicace à romain) qu’il allait neiger la nuit. Bon bah on roulera sous la neige alors, direction le jjr ou je retrouverais le marabout et personne d’autre …

Pas d’idée de parcours, juste envie de profiter du manteau neigeux et essayer de voir des bêtes( pas romain juste des vrais animaux) donc on va rouler vers les coins ou nous ne roulons pas trop habituellement sans grosse grimpette car ma cuisse me rappelle de ne pas trop forcer. Les singles dans la neige apparaissent tels les routes du paradis (ça ne veux rien dire mais on s’en fout).

Très peu de monde dans les bois pourtant, la température n’est pas mauvaise et le paysage sublime. Sur le retour nous croiserons l’équipe d’othis qui nous fera part de leurs nouvelles relations bizarre avec l’onf et on en vient un peu au même conclusion de caste du pouvoir, bref …. Après cette longue discussion, nous n’avons même pas le temps de nous réchauffer qu’on arrive déjà au voiture et on se quitte vite fait pour nous réchauffer dans nos chaumières et voir Paris s’imposer 😁

c’est le printemps qu’il disait

 

Envie d’aller boire un café a Pierrefonds

Vendredi 09 mars ; rdv 8h15 a notre QG ; place de la république à Baron. pour une sortie route

Fabrice, Philippe et moi, et ce dit bon on va où ?

Fabrice annonce qu’il n’a pas pris de petit dej’ et qu’il a envie d’aller boire un café à Pierrefonds.

allez hop sitôt dit sitôt fait, enfin presque , faut pédaler un peu quand même …

malgré la petite pluie qui tombait nous avons pris plaisir a roulé, et sur le retour après le café la pluie a cessée et c’était parfait, pas ou peu de vent.

arrivé à la maison mon compteur affichait 87km, a quand meme ca fait un peu loin pour aller boire un café .

 

 

 

http://<iframe height=’405′ width=’590′ frameborder=’0′ allowtransparency=’true’ scrolling=’no’ src=’https://www.strava.com/activities/1443675679/embed/cf082d3cf2d18709cf82f823dd53ead4ef5b8656′></iframe>

Sortie VTT du 11/03/2018

Mois de Mars … ah bientôt le printemps !

ce matin en effet au aurait dit que le printemps était arrivé, un peu de soleil et une température agréable, ca fait du bien.

encore un peut de patience et il sera vraiment là.

donc rdv ce matin le parking d’Ermenonville avec une partie de la bande des baron’s boys

et quelle surprise de revoir sortir d’hibernation nos amis Gilles et Dik ; les yeux a peine ouverts lol

ils ceux joint a nous , (Fabrice, Franck, Fred et moi) et direction la foret sans parcours vraiment défini, nous avons pris au feeling.

Des chemins connus et d autres moins. bref que du plaisir de rouler dans cette nature qui elle aussi se réveille après cette hiver (trop long…)

Nous avons croisés quelques amis (Fox et une partie du club de Fleurine) ; et arrivé a la baraque de Chaalis nous apercevons le ravito de la rando (vtt + route)

du club de Dammartin en Goelle ; oups ; on nous fait remarquer qu’on aurait pu venir s’inscrire sur leur rando. Désolé mais on a pas vu de pub et pas cocher sur

notre calendrier cette rando, que j’ai d’ailleurs déjà faite une fois avec ludo. Ca sera pour l’année prochaines les voisins.

bon c’est pas l’tout mais on est pas encore rentré, allez hop retour par quelques singles et tirage de bourre pour le fun entre fred, dik et moi.

arrivé au parking du JJR ; une belle terrasse ensoleillée nous fait un clin d’œil , difficile de résister, surtout que notre ami Dik nous offre la tournée.

merci et santé a tous. au finale une belle sortie de 32km entre copains sous les 1er rayons de soleil.

 

 

Sortie du jour 25 02 2018

mais qu’est ce qui caille dehors …. meme pas vrai, pas de quoi fouetter une sardine
vu que beaucoup de monde en vacances, on en profite pour sortir les meilleurs ce dimanche (juste les 3 meilleurs du plessis :lol: ). Direction le bois de perthe ou cela fait longtemps que l’on n’a pas posé longuement les roues. On a tournicoti tournicota et on s’est plaisir sur des chemins qu’on ne prend plus depuis longtemps pour cause de chasse et de relou d’écologiste qui roule en 4*4. Dans ce bois de perthe on a pu croiser 4 biches et routard reconverti en vetetiste en la personne de Fred. Il nous accompagnera et nous forcera meme la main pour passer une grille habituellement fermé mais comme il y a une legere inondation sur la trace habituelle, on se dit que que c’est fait expres et bah tant mieux, on a ainsi pu profiter des étangs de l’abbaye de chaalis et voir des canards sauvages s’envolé. Puis hop on est rerentré dans la partie foret d’ermenonville pour aller chercher la baraque chaalis, cela nous permettra de croiser Dino et Remibiker en mode entrainement intensif.
Vers la baraque, on lachera le neovetetiste qui partira bosser et nous on ira prendre des chemins habituelles pour le coup et les vieux boulets commenceront à faire n’importe quoi avec leur velo, branche dans le derailleur qui flingua la vis de butée, l’autre qui creve mais qui ne veut pas changer du coup regonflage toutes les 10mn (accompagné du pipi qui va bien  :clown: ) . Pendant l’une des seances de regonflage j’arriverai meme à reconnaitre l’ancien velo d’une rouquine du club qui à l’air desormais beaucoup mieux piloté  :face:
Puis on rentrera avec un petit vent nord est bien chiant et bien frais mais au moins le soleil etait de la partie tout le long
quelques photos du jour

le lien vers l’album photo complet
https://photos.app.goo.gl/Ky7kLBWLL6YEJva62

 

Sortie 16/02/2018 – test de la remorque

aujourd’hui 13h00 le soleil brille  sunny ; ça faisait longtemps que j attendais un moment comme ça pour faire une sortie route et tester
la remorque tractée sur ma roue arrière


Agrandir cette image
.

car il faut bien tester cette autre façon de faire du vélo et s entraîner ; car l objectif c’est de faire un petit voyage en juin de 4 jours en autonomie.

plus précisément Paris –> Le Mont St Michel ; en empruntant la Véloscenie  https://www.veloscenie.com/

450km en 3 étapes , en autonomie, c’est a dire que le soir nous dormons dans nos tente en camping municipal
et donc on trimbale tout le bintz pour dormir et faire a manger, et se changer.

mais revenons en a cette sortie du jour :
la remorque a vide pèse 13kg, mais je ne vais pas rouler a vide quand même ; donc je dépose dans le sac
un peu tout ce qui me passe sous la main : mon sac a dos vtt, un kway, ma sacoche de guidon pleine de truc,
et puis allez hop la caisse a outils velo, mais bon elle est pas très lourde car je ne saurais pas utiliser tous les outils Embarassed  Smile
je pèse le sac , 17kg a quand même   affraid, ca fait donc 30kg a tirer .

donc j attelle la remorque a mon bon vieux willier alu (celui qui m’a déjà emmener jusqu’à Londres)
1ere impression : pas facile a manœuvrer pour sortir de la maison , mais heureusement une fois lancer
ca se passe bien, petit tour dans Nanteuil pour apprivoiser la bête et tester l’attache, impec.
allez hop j’ai prévu un parcours d »une quarantaine de km environ
a la sortie de j emprunte la descente en direction de Droiselle, facile pour le moment mais gare a ne pas guidonner car la remorque
te rappel qu’elle est la et amplifie de balancement, idem en danseuse , il faut rester droit le plus possible et ne pas de balancer de gauche a droite.
j attaque la cote de Roziere et je mets vite le petit plateau, ca monte mais pas tres vite
y a encore un peu de neige sur les coté, je ne résiste pas a une petite photo


Agrandir cette image

les km défilent, et je sens moins la remorque, je commence a m habituer a elle. et quelle chance pas de vent , je file bien.
Sur le plat j arrive a tenir 27 ou 30km/h , par contre dans les faux plats la vitesse chute vite, mais je reste autour des 20km/h.
petite pause devant le château de Raray, et je repars, direction Rully et peu après j’aperçois la cote de Ducy , aie aie aie celle la elle va
faire mal.
je monte tranquillou entre 10 et 11km/h , pas si mal après 30km derrière soi a tirer.
et arrive la belle descente jusqu a baron et retour a la maison
au final 41km au compteur en 1h45 ; et tres content de ce test
je valide
après restera a faire des sorties plus longues et continuer l’entrainement pour être prêt pour ce voyage.

SORTIE VTT SOUS LA NEIGE

Avec la neige qu’il est tombé ces derniers jours, nous avions trop envie de rouler sur la neige et même mieux faire cela de nuit.

Nous partimes vendredi soir sur les coup de 18h30 et nous deviens etre de retour sur les coups de 20h. Apres s’etre donnée rendez vous à aldi, direction montagny mais à la sortie du plessis, nous avons bifurqué dans le champ pour prendre un chemin qui etait difficilement visible mais un 4*4 etait passé par la. Il a eu le merite de nous ouvrir le chemin et de tasser legerement la neige. Quelle superbe sensation de sentir les pneus cassé la neige bon sauf que cedric derriere moi n’arretait pas de jouer l’equilibriste et j’entendais sans arret  » ou la la »   » ou lalalalala » .

On en profites pour faire des photos puis hop on traverse montagny direction la foret, le pont sncf se monte bien et la descente se passe hyper bien, mais nous faisons tout de meme bien attention puis on entre dans la foret avec une neige encore fraiche, nous devinons des pattes d’animaux qui sont passé par la mais malheureusement nous n’en verrons pas, en même temps avec un gars qui n’arretes pas de dire « ou la la ou la ou lalallala » les animaux ont surement eu peur. Petit passage sur un chemin qu’on ne prend jamais en période de chasse et hop cedric s’enfonce une mechante écharde dans le doigt. Moi je veux l’enterrer direct dans la foret, mais papy se propose de lui enlever avec un couteau suisse. Vu le temps qu’on a perdu, on aurait du plutot l’enterrer. Puis on attaque les petits whooops et apres une super descente ou ne voit pas les pierres en dessous mais meme pas peur. Ensuite direction la cote de la bruyere, en pleine journée et meteo normal, en meme pas 3mn c’est monté, mais la on l’impression qu’elle faisait 5km et qu’on a mis 20mn à la monter. La partie la plus difficile, on repart a attaquer une descente mais avant on s’est jeté dans la neige pour l’apprécier à sa juste valeur. Et hop remontage par la piste enneigé direction le poteau de perthe puis on a rejoint montagny. Il etait plus tard que prévu et nous sommes rentré par la route ou certains conducteurs devaient se demander ce qu’on faisait la.

vivement qu’il reneige, un pur kiffe entre potes

6h Montevrain 2017

Bon ba v’là encore un truc de fait :cheers:
 
Départ pour moi à 7h30 de la maison histoire de pas arriver le dernier et pouvoir nous mettre en place tranquille avec un temps incertain et j’avoue que je suis pas bien motiver pour le coup :no:
 
Une fois sur le site y a déjà un peu de monde et chacun avec son siège sous le bras et le sac avec 50 tenues de rechanges sur les poignées du spad pour s’installer sous un barnum mis à disposition pour l’orga :1010:
 
Mes co-équipiers de ce 6h en relais arrive l’un derrière l’autre David et son collègue Christian ainsi que 2 intrus qui tape l’incruste dans notre logistique l’ami Garci et l’ami Flo des vtt Picard inscrit sur le 6h en solo :affraid:
 
L’ambiance est bonne et avec un fond d’air frais et humide qui annonce légèrement la couleur de la journée :pale:
 
 
avant de partir pour le tour de reconnaissance, un petit acte de camaraderie histoire d’être détendu
 
 
Puis cette fois on commence, avec une butte à escalader des le start et on enchaine les pif paf avec pétards légèrement dérapant et on file dans la pelouse encore en état à cette heure ci :siffle: en enchainen’y avec un virage à 90° et hop ca roule pour avec un peu de plaine :cheers:
 
Après on repasse dans un sous bois et la ca tortille sec avec un terrain un peu gras mais encore assez stable aussi pour le moment puis un coup de re plaine avec un vent de face un peu plus tard qui pique bien et de retour dans une zone de sous bois ou la déjà bien humide et qui risque vite de virer au cauchemar après plusieurs passage :stp:
 
Un petit pétard à forte inclinaison et hop de retour au bord d’un ruisseau et chemin bien étroit, passage sur un pond et le mec devant moi se vautre mais l’orga mettra un tapis pour la sécurité :cat:
 
Petit passage en dévers et la c’est moi qui vais au tapis :no: sans gravité et de retour au padoque pour le passage du relais! et voila la reco est faite et cela annonce un beau parcours de 2.8km mais avec beaucoup de vigilance pour pas faire d’erreur.
 
Je ne sais pas pourquoi mais je pense que c’est mon bizutage pour mon premier essai en chrono, on me désigne d’office pour le départ :shock: et la j’avoue moins sur de mon coup mais allez soyons fou
 
Départ à la mode 24h du mans avec une 60ene de coureur à 30m des vélos 3,2,1 sifflet et la c’est le bordel ca court comme des lapins le jour de l’ouverture de la chasse et je fais gaffe de pas me prendre une baffe…. je prend le spad et plutôt que de monter dessus je pousse sur 10/15 m pour m’écarter :D et ca paie car je suis à coté de Garci sur la troupe de devant :cheers: mais très vite ce départ à froid va me rappeler à l’ordre et les jambes répondent moyen donc je vais calmer le rythme et préfère me faire passer que d’exploser des le départ alors qu’il reste encore 6h.
 
Premier tour bouclé sans dégâts et hop je file le transpondeur à David qui enchaine :good: et je suis en vrac mais p’t… que j’aime pas le fractionné et dire que j’ai signé pour 6h :mortderire:
 
Les relais s’enchainent bien et me v’là dans mon 3ème tour et dans le raidar avant le retour pleine effort je passe et pchiiiiiiittttt :no: un rayon à pété et percé le fond de jante alors je décide pour pas perdre de temps de faire les 500m derniers avec le spad sur le dos mais avec la boue qui commence à être bien présente c’est un calvaire :( :no: mais je lâche rien et arrivé au relais David décolle et moi je suis cramé :( :no:
 
Je me met en mode bricolo direct pour virer le rayon et mettre la chambre à air et du coup pas de repos que du stress mais je m’en sors et pas trop de voil donc impec je vais pouvoir repartir d’ailleurs c’est déjà à moi et m…. j’ai même pas soufflé mais aller on repart à fond pour refaire le retard du tour d’avant et évidemment je paie dure ma course à pied mais ca va encore :D
 
Une pluie fine fera son apparition quelque temps histoire d’arroser le terrain qui n’en a pas besoin vue que ca commence à labourer sérieux
 
Mes co-équipiers en action
 
 
 
Dans mon 5eme tour mes petites femmes viendront m’encourager et ca me filera un second souffle et une paire d’ailes et je dépasserais au moins 3 candidats devant nous et claquerais je pense mon meilleurs tour et hop relais passé et la j’ai bien chaud mais content de moi :D
 
Le temps passe et les relais aussi :lol: et nous ravitaillons les copains sur le solo qui tire la langue mais lâche rien non plus car ils mènent la course donc petite encouragement à chaque fois :cheers:
 
Mon dernier tour sera un calvaire car plus rien ne tourne tellement le terrain est défoncer, le spad pèse 10kg de plus et dans chaque courbe ca glisse mais je bouclerais quand même dans un temps correct et filerais mon dernier relais car ils nous manquera 20s pour que je puisse repartir pour un tour d’honneur qui nous aurais fait gagné une paire de place mais pas grave j’ai mon compte, je suis bien pourri et content de l’avoir fait dans une bonne ambiance comme on aime :good:
 
Une fois finit rangement de camp de base avec une petite St Yorre pour se congratulé de notre effort et avant la remise des prix pour nos deux solos qui s’impose
 
 
et voila pour moi content d’avoir fait ma premier épreuve de ce type et je resigne l’année prochaine mais avec du :sunny:
 
Merci à mon équipe, on a assuré grave en prenant la 25ème place sur 56 équipes et vue certain vélos et équipes bah on a pas été ridicule et en plus on c’est bien marré :1010:

 

TRANSVOLCANIQUE 2017

LA TRANSVOLCANIQUE : 16 & 17 septembre 2017

https://www.transvolcanique.com/

L’idée de participer à cette fameuse épreuve de VTT nous a prise lors de la réunion club en janvier dernier. Seul Fabrice et moi décidons d’y aller, les autres membres du club n’étant pas dispo ou je dirais plutôt incertain de leur forme physique… (Petit slip quoi, mdr)
Pré-inscription (obligatoire car les places sont limité aux 1500 premiers inscrits) faite le 23/05 ; les frais de participation sont de 93€ ; ça comprend les 2 jours de rando avec ravitos et repas chaud du midi + hébergement en hôtel avec diner et petit dej. Et l’acheminement d’un bagage (10kg max) du départ àa l’hôtel pour l’aller et le retour.
J-1

aller-long

Comme c’est a 5h30 de route de la maison, nous partons la veille le vendredi pour dormir a l’hôtel à Riom qui se trouve à 7km de Blanzat le lieu du départ. Un petit resto pizza le soir et il pleut déjà… ça s’annonce mal pour notre we vtt.on tri nos vêtements pour le lendemain ne sachant trop comment s’habiller, chaud, froid, kway … Dodo extinction des feux vers 22h30 pour essayer d’être en forme.

J1
Réveil 6h30 hop hop petit dej, chargement des spads et bagages et direction Blanzat. Retrait des dossiers, et dépose de nos bagages, le mien pèse 12.5kg oups je me fais un peu engeuler, désolé.
Nous sommes dans les 1ers arrivés, et donc on se place en pole position derrière la ligne de départ.
Nous patientons et avons froid jusqu’à 9h00 ; qui sonne enfin le top départ groupé.
Ça pédale direct très très fort dans le village et nous essayons de resté dans le groupe de tête de peur d’être dans les bouchons derrière et pour ne pas trop gêner non plus. ca monte dès le 2eme kilomètre, et ça durera presque 15km non-stop. Dur dur moi qui suis du genre diesel, ce départ trop rapide et la bosse directe ne feront mal. Je me fais dépasser par plusieurs dizaines de vététistes et mon moral en prend un coup, j’ai une douleur dans le bas du dos qui m’empêche d’appuyer correctement sur les pédales. Et dans ma tête la suite du we ne s’annonce pas très bien.
Finalement un peu avant le 1er ravito je me sens mieux et je n’ai plus mal au dos, go go , et je commence a dépasser quelques vtt, et le moral est bon, les paysages et la traces y sont aussi pour beaucoup. Nous traversons beaucoup de foret et enchainons pas mal de singles, et tout ça sans une goutte de pluie. Sur les ravitos bien garnis, nous buvons du thé ou du café, avec d’excellents petits gâteaux au double chocolat, miam miam. (pas vrai fabrice) Allez ça repart et tout se passe bien jusqu’au repas du midi, ah une bonne pause avec un repas chaud, tagine de poulet avec semoule, fromage et dessert, et en boissons sur les tables de la volvic et …. Du vin rouge ! , un petit café et on repart, il reste encore… pas loin de 50km
Toutes les bosses se montent sur le vtt, a part 1 on nous devons porter les vtt pour franchir de très gros rochers
Un peu avant l’arrivée au mont dore, nous longeons une rivière et passons à côté d’une magnifique cascade

Nous continuons jusqu’au 93km sur la place du village du mont dore, nous sommes applaudis par pleins de gens dans les rues, et la fanfare nous fera même faire quelques pas de danse.
Bon ce n’est pas le tout mais notre hôtel n’est pas au mont dore mais a la bourboule, soit 6 ou 7km plus loin, heureusement profil descendant. Nous trouvons notre hôtel, 99km au compteur pour cette 1ere journée et 2400d+
Des bénévoles nous y attendent pour ranger les velos dans un box et nous récupérons nos bagages. Une bonne douche, et une bière bien mérité au bar avant d’aller diner. Ca fait du bien. Allez dodo a 21h30 et une bonne nuit de sommeil pour récupérer.

J 2

retour

Dur dur le réveil, les jambes sont un peu lourdes, et Fabrice et moi avons un peu mal au dos, mais on est motivé. Par contre …. Il pleut dehors et la température avoisine les 6°

Bon, on choisit direct le cuissard long (on va inaugurer la nouvelle collection hiver aae baron) ; grosses chaussettes, mais on ne prend pas les sur chaussures car pas très à l’aise avec ça sur une presque 1 journée de vtt. Un haut chaud, composé de 2 ou 3 couches et direct le kway.

Descente au petit dej. à 7h10 ; du bon pain de campagne avec du beurre et de la confiture de Myrtilles, miam, et puis allez une petite brioche pour finir, un bon jus d’orange et go
On troc notre valise contre notre vtt au local, et puis vers 8h15 on file vers le Mont Dore, hier ca descendait donc ce matin dans l’autre sens … vous avez compris. Le départ est libre mais on nous dot qu’a partir de 9h30 le débalisage commence (tout comme hier d’ailleurs, t’a pas intérêt a trainer ; lol)

Nous empruntons un circuit balisé spécialement pour tous ceux qui étaient logé à la Bourboule. Tracé fort sympa d’ailleurs qui longe la rivière « Dordogne » et ses affluents. Par chance la pluie tombe très finement, pas de grosse averse et nous progressons doucement vers le point de ralliement au Mont Dore. Avec 2 ou 3 belles patates histoire d’arriver bien chaud. Nous récupérons le parcours du retour au Mont Dore et plein d’autre vtt qui étaient logés sur place (les veinards) se joignent à nous. Et au détour d’un virage se dresse une belle et très longue bosse qui durera 4 ou 5km. J’ouvre la kway, la veste, les lunettes pleines de buées et j’appuie comme je peux sur les pédales car c’est pleins de gros cailloux rendus glissants avec la pluie. Il faut un minimum de vitesse pour ne pas rester bloqué, et plusieurs gars devant, cale, il faut donc les éviter pour ne pas poser pied a terre et ne plus pouvoir repartir. Ouf, Fabrice et moi arrivons presque en même temps en haut de cette 1ere belle bosse. Ensuite le parcours est profil descendant avec tout de même quelques bonnes grimpettes, nous traversons encore la foret et plein de jolies singles, puis un peu de montagne et de pâturages, coucou les vaches (en liberté) et les moutons. Que c’est beau, la pluie a cessée et le temps est assez clair et dégagé pour profiter un peu des paysages. Mais le terrain et bien humide, heureusement le sol est fait souvent de cailloux ou petits gravillons et donc bien roulant. Un ravito, puis 2 ; nous traversons quelques villages assez jolis mais sans apercevoir beaucoup d’habitant. Et puis arrive enfin le gymnase avec le repas du midi. On pose des vtt dans le parking surveillé, et on file prendre notre plateau, cette fois au menu c’est carotte râpée, pate « Crozet », perso je ne connaissais pas, c’est excellent avec du bœuf en sauce, hum un régal, avec le fameux st nectaire ou cantal et fruit en dessert. Toujours la boisson local « Volvic » un des sponsors et du vin rouge. Fabrice et moi n’en buvons pas, mais nos voisins de table en ont pris 2 ou 3 verres et nous ont dit que ça aidait à rouler contrairement au blanc qui casse les pattes … ?? !! Peut-être mais on n’a pas voulu tester, pour un p’tit café et c’est reparti, reste entre 40 et 45km…
Directe pour repartir une belle patate, ça fait mal après un bon repas chaud. Mais allé on est rodés maintenant ça passe, doucement en 22/34 ou 36 mais ça passe, à partir de ceux kilométrage on montera tout, mais en moulinant énormément, comme la plupart des autres participants d’ailleurs.

Les pâturages et la montagne, laissent progressivement place à la foret, les pins, des murets de pierres en mousse, et la température qui remonte un peu, au fur et à mesure que l’altitude diminue. Et la boue fait son apparition, les chemins en forets sont devenus très glissants, on dirait un tapis de mousse au chocolat, on surf ou glisse, mais on ne contrôle plus très bien la roue avant, méfiance et donc car le profil devient descendant, et c’est du contrôle, pour maintenir son vtt sur le single. Mais par chez nous on connait aussi ce genre de terrain, de la bonne boue mais d’Auvergne svp.

A environ 25 km de l’arrivée, mon compère Le marabout tente d’éviter une énorme flaque de boue en tentant de remonter au sec le long d’une ornière avec des racines, et la boum bada boum , il chute sur le côté et reste au sol, grande frayeur, son genou ou sa cheville a fait « crac » nous dit-il ; Je le relève avec l’aide d’un autre participant venu nous aider. Heureusement, après quelques minutes il semble pouvoir marcher en boitillant un peu, et remonte vite sur le vtt avant de se refroidir, le reste du parcours est quasi descendant jusqu’à l’arrivée, reste 1 ou 2 bosses, et c’est tant mieux car cela sera plus facile. Et arrive enfin la fameuse descente de 7 ou 8 km dont on nous a parlé, bien pentue, bien technique et pleine de cailloux, rochers, et racine, avec beaucoup de single, j’ouvre les amortos à fond et c’est parti. Un vrai régal.
L’arrivée dans la ville de Blanzat se fera encore une fois sous les applaudissements des spectateurs et habitants du village ; ça te fais chaud au cœur et t’oblige à sourire de toutes tes dents, on a l’air de quoi avec nos tronches pleine de boue mdr. Il est 15h30 quand nous posons nos spads au parking surveillé et allons-nous ravitailler et boire la bière offerte.
il y a aussi quelques stands et commerçants ; dont un stand de fromages ou j’achète quelques kilos ; et Fabrice me dit, « eh ça va puer dans la voiture », sympa le gars me met tout se bons fromage emballé dans un sac, et ensuite dans un carton scotché, impec, merci. J’achète aussi une photo souvenir prise par les photographes pro sur les parcours.

Voilà ça c’est fait, je ne sais pas si j’aurai l’occasion ou la motivation pour la refaire, mais je conseille à tous les amateurs de raid de la faire une fois. Une super organisation, des parcours extras, je conseille quand même un vtt tout suspendu car ça tabasse pas mal et pour 7 à 8 heures de selle il vaut mieux avoir un peu de confort.

désolé pour le peu de photos mais je ne suis pas un grand photographe, et pas facile de sortir l’appareil en roulant ni de s’arrêter.