En route vers le mont saint michel – 2018

je pensais que le cousin allait copié son cr :) mais il doit etre encore fatigué
et voila encore un trip de ouf qu’on a vécu le we dernier
En 2016 nous etions partis sur 3 jours pour londres dont 2 jours de roulage mais avec juste les affaires de rechange en velo de route. Les années précédentes, j’avais fait de l’autonomie en vtt à travers le morvan, la je voulais tester l’autonomie en route.
Le sondage est lancé courant octobre 2017 pour choisir entre l’omelette de la mere poulard ou un petit coffeeshop a amsterdam.
le sondage s’est conclu sur un vote quasi unanime pour la mere poulard, bon bah on va aller voir le mont saint michel :cheers:
Apres quelques explications du mot autonomie :lol: , nous nous retrouvons à 4 pour ce trip, c’est un parcours officiel qui se nomme la veloscenie
Initialement, nous devions faire l’intégralite du parcours, mais apres concertation avec moi meme et pour echapper à la traversée de paris et de sa banlieue proche, nous avons décidé de partir de rambouillet.
Ce qui nous ferais 2 étapes de 135km et la derniere de 110km. Pour essayer d’avoir du beau temps, nous avons décidé de planifier ce trip sur fin juin et en 4 jours pour 3 jours de roulage et 1/2 journée de visite du mt saint michel et 1/2 journée pour le retour.
A 4, il etait prévu 2 remorques et le reste sur des portes bagages, mais j’ai commencé à redouter le retour par train car entre les ter qui accueillent facilement (jusque quand???) et les tgv ou cela devient de plus en plus pénible (velo démonté, accepté suivant place) et cette merveilleuse greve longue, notre président a eu la bonne idée de demander à notre papy s’il était d’accord pour venir nous chercher.
Contre 2 bourriches d’huitres + un resto, on s’en sort bien :)
15 jours avant, nous testons les chargements sur nos petites routes. Tout est ok
1 semaine avant, message du président accompagné d’une photo avec un jolie platre de la cheville. Oh la merde, deg pour lui.
On se retrouve a 3 avec une nouvelle répartition des bagages.
Mais la motivation est la, et elle s’est décuplé apres le 1er test chargé, on avait encore plus hate de partir.
Rendez vous est pris pour le vendredi matin, pour chopper un train durant cette période de greve à 6h57 au plessis. Nous montons et squattons un peu l’entrée du wagon avec notre chargement, ça va personne nous dis rien.
On arrive avec un peu de retard à gare du nord car les quais sont bondés, oh lala ça va etre chaud car il faut traverser tout paris pour prendre le train à montparnasse à 8h09. on a moins de 30 mn pour tout faire, c’est partis, on traverse, pas le temps de prendre des photos mais premier stop vers les grands boulevards car david a perdu les cartes des la 1ere etape sur la chaussée. Tant pis, on a les gps, mais cela sert toujours une bonne carte.
On traverse la seine en mode speed, et vers sevres babylone, alors que je suis la voie de bus + cyclable, une voiture décide de tourner à droite mais sans faire attention sur sa droite, et je me retrouve embarqué sur le capot puis envoyé de l’autre coté, heureusement au ralenti et en ayant décroché les chaussures, la chute n’est pas brutal.
J’ai mal nulle part et juste une mini egratignure au coude et au genou, je remarque surtout que mes bagages avant pendent, les vis ont cassé, rapide prise de tete avec le gars portugais et supporter du fc porto, mais vu l’heure pas le temps de trainer, j’accroche mes bagages sur le cintre et on se casse en speed.
Arrive gare montparnasse 8h00, ascenseur trop petit pour le velo avec la remorque, on saoule un mec de la sncf non greviste pour nous ouvrir les portiques, puis on choppe les escalators comme on peut et on arrive sur le quai à 8h07 ggrrrrrr le train part ds 2mn, pas le temps de checher le petit logo pour ranger les velos, on monte dans un wagon et ouf il y a un emplacement.
Le prochain train etait 1h plus tard sans etre sur qu’il soit la. Ca me laisse 30 mn dans le train pour reparer les fixations avant, heureusement j’arrive à retirer le morceau de vis cassé et à tout réparer avant rambouillet.
Petit café à rambouillet, on se prepare et vers 9h on décolle de rambouillet à travers le parc du chateau. et c’est partis pour traverser la vallée de l’eure. vers 12h nous sommes à chartres et on décide de sortir du parcours pour manger du coté de la cathedrale.
Mais la cote de ouf pour y arriver, mais la cathedrale est belle donc oublie la dure cote. pause dej.
Il nous reste encore à peu pres 80km pour atteindre notre lieu de bivouac, le camping quoi.
A partir du 100eme km, nous entrons dans le perche et la ça commence à monter et descendre sans arret, descendre ça va :) mais monter avec le poids des bagages c’est un peu plus dur hihi.
Vers 17h nous montons une derniere cote pour arriver en haut de nogent le rotrou, avec un petit arret devant le magnifique chateau des comtes du perche puis on redescend avec joie dans le centre pour rejoindre le premier camping.
Un camping municipal 1étoile mais qui suffit à notre bonheur car les sanitaires sont grandes ainsi que les douches et l’eau est bien chaude. On la prendra avec bonheur apres avoir bien sur monter la tente.
Puis direction le centre ville pour une premiere biere avec une mini plancha de charcutaille et ensuite on va à la recherche d’un resto. Bon une pizzeria fera l’affaire, on a mangé mieux mais ça ira, après direction la tente pour se mater la fin du match.
vers 23h, tous les yeux sont fermés.
photo etape1
20180622_120657
20180622_153330
20180622_153337
20180622_153513
20180622_153520
20180622_17054820180622_17060835882599_10214818164721055_5025195015735869440_n35884249_10214818165481074_7283803301773049856_n

35989436_10214818161920985_1428734567665106944_n

36064624_10214818164961061_5620046014841880576_n

etape 2
On s’est dit levé à 7h30 du mat mais le david n’ayant pas beaucoup dormis car monsieur n’avait pas testé son matelas donc tout le monde est reveillé à 7h00 pour cause de pipi:) bon bah on partira plus tot, on range le barda, la tente est mouillé par la rosée. On sechera tout ce soir.
Des la sortie du camping, on se trouve une boulangerie, un bon petit dej sur un banc et on est repartis. Le reveil musculaire est difficile, tout le monde trouve son velo tres lourd :) heureusement dans moins de 10km, on va se trouver sur la voie verte qui va jusqu’a alencon.
On arrive sur la voie verte, mais mine de rien, ce n’est pas si facile que ça, car gravilloné (gravel quoi :) ), elle se fait mais on n’envoit pas autant que sur route, etant une ancienne voie ferré, il y a beaucoup de barriere pour ralentir au niveau des croisements et cela nous oblige à relancer apres chaque traversée, c’est usant. Bon par contre on evite de beau d+ car dans le perche ça monte et ça descend sans arret. Petit café à remalard ou je m’etais arreté il y a 3 semaines qd je suis aller rejoindre mes potes pour le we club.
Il fait deja bien chaud à 10h du mat. Hop on repart toujours sur la voie verte, il y a pratiquement du debut jusqu’a alencon plus 60km de voie verte. Elle peut etre monotone, mais avec la musique cela passe bien (enceinte connecté pour que tout le monde profite :) ).
Vers 12h15 on arrive au mele sur sarthe, plutot que de remanger un sandwich, on se fait un plat de pate au rechaud pour nous requinquer, on en profite pour faire secher le tapis de sol de la tente. On a perdu un peu de temps durant cette pause mais elle nous a fait un grand bien.
On repart apres presque 1h d’arret, l’arrivé sur alençon m’a paru plus rapide qu’il y a 3 semaines :) Vers 15h On sort de la trace pour aller à decathlon alençon chercher un nouveau matelas au cousin. Sauf que monsieur demande des conseils, va essayer un nouveau maillot de bain et on se prend 30 mn ds la vue :) pas grave, il nous reste 50 bornes. On sort d’alençon et la c’est le debut de la souffrance pour moi, mais un peu pour les autres aussi car on ne va faire que grimper descendre grimper descendre. On demande à un mamie qui fais egalement du velo de nous accompagner jusqu’au mons saint michel mais elle nous dit qu’elle a deja fait et qu’on va souffrir jusqu’a carrouges et apres ce sera tranquille. :lol:
On s’est dit qu’elle dit car elle roule moins que nous, mon cul elle a raison :affraid: :shock: , on souffre bien jusqu’a carrouges, en plus depuis alençon, mon genou gauche tire du coup je mouline ds chaque d+ car sinon ça tire grave. heureusement que mes potes m’attendent en haut du d+.
Arrivé à carrouges vers 17h30, on se fait un gouter à la boulangerie et au bar pour se requinquer. La un petit papy cycliste nous annonce qu’il reste 17km tranquille jusque bagnoles de l’orne notre étape de la nuit, je kiffe qd il dit ça :cheers: . On repart mais à la sortie de carrouges les panneaux de la veloscenie nous annonce 22km jusqu’a bagnoles ahahahaha :affraid: :evil: :evil: c’est vrai que le debut se fait bien mais à 5-6km de l’arrivé on rentre dans les routes forestieres avec quelques cotes encore
Ouf delivrance :cheers: , un panneau bagnoles de l’orne annonce 1.5km. Je ne connaissais pas du tout mais je ne m’attendais pas du tout à une ville thermale avec casino et tout le toutim, putain je reviendrais ça à l’air sympa. Etant donné qu’il est deja 19h on file direct au camping car l’envie de se poser est présente pour tout le monde.
On installe la tente rapidement pour qu’elle seche, heureusement le soleil est présent, donc ça va vite. On se prend une bonne douche, et on est trop fatigué pour allé en ville qui est à 2-3km du camping, donc on se pose au snack vers 20h15, on a de la chance car il aurait du etre fermé depuis 15mn mais il accepte de nous servir merci mesdames.
On mange beaucoup mieux que la veille, et accompagné de biere rafraichissante. Puis on va se poser dans la tente pour regarder la fin du match. On se fait chauffer un thé (je propose à david un thé vert nature, il me dit ok puis qd je lui sers, il me dit que ça ne sent pas la menthe, heuuu comment dire c’est un the vert nature pas un thé à la menthe, ok il y a le mot vert mais c’est tout ahaha :mortderire: )
bizarrement on se couche plus tard que la veille alors qu’on est plus fatigué, mais on passera tous une bonne nuit.
les photos de l’etape 2

34963226_10214825710469694_756380703314149376_n

34984212_10214825704629548_5232100748778536960_n

35236549_10214825712829753_403979869332963328_n

35972729_10214825717029858_7623269167432466432_n

35987337_10214825726670099_461349980888629248_n

35988868_10214825728990157_6813062761438773248_n

36027105_10214825706989607_5957064505056821248_n

36063237_10214825702989507_797671256177508352_n

36063624_10214825723270014_709830812672983040_n

36063780_10214825705669574_7692655622524764160_n

Etape3
Levé vers 7h30, une super nuit et en plus tout est sec, pas de rosé sur la tente, juste le tapis à faire secher. On remballe tout et hop direction à l’accueil à 8h30 pour payer et partir (on ne pouvait pas payer la veille) mince fermé jusqu’a 9h. On attends comme des galeriens et en plus on n’a rien dej encore.
Enfin l’accueil ouvre, on paye et direction le centre ville pour trouver un salon de thé qui fait de trop bonne viennoiserie, on en decolle vers 9h50. Heureusement qu’on a moins de km mais qd meme :) et on commencera par un beau faux plat. On s’arreter vers 11h prendre un café à domfront, beau petit village medieval ou on discutera avec 2 participants de l’ultra raid 360km qui auront tout meme fait les 180km mais qui on préféré s’arretait la veille au soir et passer une bonne nuit.
On repart, et quand arrive 12h, on se dit qu’on est dimanche et qu’il faut tout de meme trouver qqch pour manger sinon tout sera fermer l’aprés midi. On remonte par une putain de cote pour arriver dans un village ou il y a un cocci market, le mec à la caisse et ses clients rigolaient car il y avait plus doux comme route pour arriver au village hahaha :mortderire:
On se prend des petites salades et on va pique niquer dans un parc ombragé, ça fait trop du bien.
Aller plus qu’une 60 borne a rouler sur de la bonne voie verte meme si les barrieres me font un peu tirer le genou ça se deroule nickel. A la fin de la voie verte, il nous reste 25km jusq’au mont et quel bonheur de voir le mont. Il y a aussi plus de voiture mais ça y est on y est :cheers: :cheers: :champagne: :champagne: il est la l’un des plus beau patrimoine français, c’est la 2 eme fois que je le vois mais c’est toujours aussi impressionnant. Après l’arret photo obligatoire (on ne traversera pas le pont, c’est pour le lendemain) on partira au camping. Mince c’est marqué complet :scratch: :scratch: je vais tout de meme demandé, et la elle nous propose un tout petit emplacement a coté d’une sorte de tente mobilhome (mobilhome pour la partie couchage et tente pour la partie cuisine terrasse) car cet hebergement est libre. Pour planter la tente, c’est bof car sol dur et legerement en pente, je lui demande le prix pour l’hebergement tentemobilehome, elle me dit 23 par personne, bingo on prend, on dormira sur des vrais matelas, on l’a bien mérité. et en plus rien a deballer ni à ranger. Hop on paye, on file à la douche, et on enchaine sur une pinte de biere car on a trop soif, une fois la pinte finis, on ira plonger dans la piscine pour un moment de relaxation au top pendant plus d’une 1h avec des petites descente de toboggan ahaha
Bref un camion à pizza est venu s’installer dans le camping, bah c’est partis, on mangera local un autre jour. Comme d’hab on se mate le match de foot mais cette fois ci sur un vrai ecran. On ira ensuite se manger une crepe en ville et voir le mont saint michel de nuit. On passera la meilleur nuit du sejour forcement :) car trip finis et matelas au top. Le lendemain, on se fera bien evidemment la visit de notre graal, le pourquoi de notre voyage. Et apres la visite notre merveilleux papy accompagné de notre président handicapé viendra nous chercher au camping. Le chargement se fera sans stress, pas comme si on devait prendre le train :banane: Puis on fera un arret achat de bourriche et resto de fruit de mer avant de reprendre la route et retrouver nos familles
Voila mon recit se termine ici.
Encore un grand merci à notre papy filochard et à mes meilleurs compagnons de route, ce fut génial de faire ça avec vous.
Il faut qu’on trouve notre destination pour la prochaine :cheers:
les dernieres photos

20180624_104757

20180624_104813

20180624_104822

20180624_124923

20180624_215852

20180624_215858

20180624_215941

20180624_221627

35114072_10214838605032050_5978106099595739136_n

35164811_10214832925330061_240535808006684672_n

35294494_10214832921369962_6068547467920539648_n

35923018_10214832935410313_4004634310018596864_n

35973163_10214832922329986_101996505388285952_n

35992392_10214832946530591_1553111911409647616_n

36028201_10214832940970452_108712605878583296_n

36041766_10214832919529916_6869455974093029376_n

36063871_10214832934490290_6067298813553410048_n

36063902_10214832950410688_4943752875206508544_n

36086933_10214832946890600_3429646074367705088_n

36087384_10214838601911972_5232419718819741696_n

36114133_10214838607432110_4027677750159474688_n
36176937_10214838606192079_684410653594615808_n
36223258_10214838608392134_5418069529865486336_n
36243137_10214838609392159_7644483660174852096_n
36254863_10214838607712117_2333588231657881600_n


Commentaire

En route vers le mont saint michel – 2018 — Un commentaire

  1. Quel écrivain…
    C’est quand même mieux et plus facile d’y aller en voiture.
    Merci pour les huîtres et le bon moment détendu passé ensembles.
    Prêt pour un autre rôle de taxi, mais obligatoirement là où la gastronomie me plaira… hihihi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.